Thématiques 5ème édition (2019)

Les experts présenteront aux participants le thème de la traite des personnes et le trafic illicite des migrants dans la perspective des droits de l’homme au niveau national, régional et international, en prêtant attention aux définitions pour apprendre un langage complet et correct sur le sujet.
La traite des personnes est avant tout une grave violation des droits humains, qui devrait être traitée dans le cadre international des droits de l’homme et reposer sur le principe selon lequel les droits des victimes de la traite doivent être respectés.
Une analyse minutieuse des phénomènes criminels de traite des personnes et d’immigration illicite permettra aux participants de comprendre la dynamique des réponses durables multidisciplinaires et à plusieurs niveaux.
Une analyse approfondie du phénomène du trafic illicite des migrants d’un point de vue sociologique, statistique et légal, afin de bien comprendre les dynamiques au niveau national, régional et international.
Tout d’abord, l’identification des victimes au cours des différentes “procédures”, y compris les procès devant la police ou les poursuites pénales, restent essentielles pour garantir la protection des victimes et la prévention du crime.
La traite des personnes est étroitement liée aux violations physiques et psychologiques. Par conséquent, tous les acteurs de la protection concernés doivent savoir examiner les conséquences difficiles de la protection et du traitement des victimes de la traite, dans la dimension physique et psychologique. L’extrême vulnérabilité des victimes de la traite implique une prise en charge facilitant l’accès aux services sociaux.
La prévention du phénomène de la traite et la protection des victimes sont tous des aspects liés à la sensibilisation et à la connaissance du phénomène en soi. Par conséquent, il ne peut y avoir de protection, ni de prévention, ni de poursuite du crime, si la connaissance réelle du phénomène n’est pas activée.
Les différentes formes de traite dans le contexte tunisien. Les « bons indicateurs » dans l’identification de la victime de la traite et les moyens possibles dans la protection de la personne. Prise en charge et protection des victimes de la traite dans le système tunisien. Discussion de cas pratiques.
Une synthèse de toute l’Ecole d’Eté sur la Migration sera proposée par les experts et ce, dans le but d’identifier les principaux aspects abordés ainsi que les solutions et idées qui ont émergé au cours des conférences et des ateliers. Une évaluation des compétences acquises durant la semaine par les participants et la remise des certificats suivra et ce, selon le rituel habituel de l’Ecole d’Eté.
L’école proposera aussi des réflexions et des participations artistiques. En effet, les pratiques artistiques peuvent être un lieu de prise de conscience, de connaissance, d’échange, et de compréhension de différentes thématiques. L’école d’été favorisera le partage d’expériences de ces artistes qui ont créé des projets dans lesquels, en travaillant en lien direct avec les victimes de la traite et du trafic illicite des migrants, ils ont pu créer des messages et des outils de protection et d’intégration.
Télécharger le programme détaillé de cette édition

©2019 OIM - Création site web ITCANE