Thématiques 3ème édition (2017)

La relation entre la migration et la santé est complexe, elle est composée d’une série de facteurs multidimensionnels associés aux différentes phases de la migration, telles que le départ, le transit, l’arrivée et de retour au pays d’origine, qui ont un impact notoire sur la santé des migrants ainsi que sur celle des communautés d’accueil, de transit et d’origine.
La prise en compte de la santé des migrants dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques contribue à réduire le fardeau de la maladie, renforce l’intégration et la cohésion sociale, tout en favorisant le développement social et économique dans les pays d’accueil, de transit et d’origine.
La première journée de cette troisième édition de l’Ecole Eté sera consacrée à introduire les concepts généraux et les terminologies-clés en matière de migration et de santé.
Deux thématiques transversales seront par ailleurs abordées lors de cette journée: la perspective de genre en matière de migration et santé, ainsi que l’approche épidémiologique en matière de migration.
La couverture sanitaire universelle, parmi les moyens les plus importants pour traduire dans la réalité le droit à la santé, l’un des droits fondamentaux de tout être humain, est une composante essentielle du développement durable, de la lutte contre les inégalités sociales et de la pauvreté.
Toutes les personnes, y compris les migrants, doivent avoir pleinement accès à un milieu accueillant, aux services préventifs, curatifs, palliatifs, de réadaptation dont ils ont besoin et, à un accès équitable à un service de qualité suffisante pour être efficace sans discrimination fondée sur le genre, l’âge, la nationalité ou la situation financière.
Cette journée portera sur les différents instruments juridiques internationaux garantissant l’accès universel à la couverture sanitaire et à leur mise en application en Tunisie.
La protection sociale vise à prévenir, à gérer et à surmonter des situations qui nuisent au bien-être des populations, notamment les personnes les plus vulnérables.
Au cours de cette journée, seront examinés les défis rencontrés pour l’accès à la santé ainsi que les bonnes pratiques existantes en matière de protection sociale des migrants en Tunisie.
Cette journée permettra également aux participants d’évaluer les politiques et les programmes conçus pour réduire l’exposition des populations les plus vulnérables aux risques socioéconomiques et de développer des recommandations pratiques pour améliorer leur accès à la protection sociale.
Durant cette journée, une visite au Centre de l’Office National de la Famille et de la Population à Bardo sera organisée, pour mieux comprendre et appréhender le fonctionnement d’un programme pilote ayant permis l’accès des migrants à la prévention et aux services de santé sexuelle et reproductive en Tunisie.
A travers la participation d’experts internationaux, les participants de l’Ecole d’Eté pourront mieux comprendre et analyser les bonnes pratiques régionales en matière d’accès universel à la santé et identifier les politiques de santé publique qui peuvent être adoptées et mises en œuvre en Tunisie.
Dans l’après-midi, une dizaine d’associations de la société civile et d’organismes internationaux actifs dans le domaine de la migration et de la santé seront présents pour échanger et débattre de leurs activités et projets en cours, dans le cadre de la « Foire aux initiatives sur la migration et la santé en Tunisie ».
La santé mentale et le soutien psychosocial sont désormais considérés comme une approche fondamentale à appliquer de façon transversale dans tous les aspects des programmes d’aide aux migrants: la gestion des camps, la gestion des urgences, l’aide au retour volontaire et à la réintégration, ou encore la réparation et la stabilisation communautaire.
Pour conclure cette journée, la problématique de l’accès aux services de la santé mentale et au soutien psychosocial des migrants les plus vulnérables et notamment des victimes de la traite des personnes, sera examinée et analysée de près. La Tunisie s’est récemment dotée d’un cadre législatif très protecteur pour les victimes de ce crime (Loi n°61-2016).
La santé mentale est une composante essentielle de la santé. Elle est considérée comme un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté. Dans ce sens positif, la santé mentale est le fondement du bien-être d’un individu et du bon fonctionnement d’une communauté.
Les différents groupes de migrants sont exposés tout au long du processus migratoire (avant la migration, en transit et après la migration) à différents facteurs de risques de troubles mentaux; néanmoins, ils rencontrent des obstacles à l’accès aux services de santé mentale et de soutien psychosocial.
La promotion de l’intégration sociale, la mise en place de services de proximité, la coordination des soins de santé, la diffusion d’informations sur les droits et les services disponibles, et la formation de professionnels qui travaillent auprès de ces groupes sont quelques-unes des bonnes pratiques en matière de soins de santé mentale.

Cette dernière journée de l’Ecole d’Eté s’achèvera par une cérémonie de clôture et de remise des certificats ainsi que par la désignation du « Lauréat de l’Ecole d’Eté », une nouvelle approche adoptée cette année pour encourager la participation active des différents candidats.

Consultez la brochure 2017

Consultez les thématiques de l’édition 2016

© 2017 OIM - Création site web ITCANE